Outils pour utilisateurs

Outils du site


association_d_un_traitement_de_texte_a_des_images

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Prochaine révision
Révision précédente
association_d_un_traitement_de_texte_a_des_images [2013/06/13 14:22]
dabrowski créée
association_d_un_traitement_de_texte_a_des_images [2020/10/21 11:27] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 ==== Association d'un traitement de texte à des images ==== ==== Association d'un traitement de texte à des images ====
- +\\ 
-{{ :intranet:projet1_2012_13:exemple_phrase2.png?direct&700 |Association d'un traitement de texte à des images}}+[[version_anglaise_association_d_un_traitement_de_texte_a_des_images|{{ :drapeau-anglais.jpg?25|}}]] 
 +\\ 
 +{{ :exemple_phrase2.png?nolink&600 |}}
  
 **Equipe :** Elodie Romero(responsable d'équipe), Julie Martin-Wortham, Asmaa Ait Hadouch \\ **Equipe :** Elodie Romero(responsable d'équipe), Julie Martin-Wortham, Asmaa Ait Hadouch \\
Ligne 7: Ligne 9:
 ---- ----
  
-{{ :cerveau2.png?nolink&200|}}+{{ :cerveau2.png?nolink&300|}}
  
  
Ligne 37: Ligne 39:
 === II) Fonctionnement du logiciel IRIS Translator === === II) Fonctionnement du logiciel IRIS Translator ===
 == 1. Base de données == == 1. Base de données ==
-{{ :intranet:projet1_2012_13:pictogrammes_arasaac.png?direct&500 |Exemples ARASAAC}}+{{ :pictogrammes_arasaac.png?nolink&500 |}} \\
 Une base de données Microsoft Access 2010 a été créée, contenant le chemin (dans l'ordinateur) des images, associées aux mots qui leur correspondent. Il est donc nécessaire de posséder Microsoft Access pour pouvoir utiliser le programme. L'utilisateur aura un dossier contenant toutes les images qu'il souhaite utiliser, placé n'importe où dans l'arborescence de l'ordinateur. Les pictogrammes proviennent d'une banque d'images ARASAAC (portail de partage de ressources libre d'accès) et sont étudiés pour faciliter la compréhension de la lecture des jeunes handicapés.\\ \\ Une base de données Microsoft Access 2010 a été créée, contenant le chemin (dans l'ordinateur) des images, associées aux mots qui leur correspondent. Il est donc nécessaire de posséder Microsoft Access pour pouvoir utiliser le programme. L'utilisateur aura un dossier contenant toutes les images qu'il souhaite utiliser, placé n'importe où dans l'arborescence de l'ordinateur. Les pictogrammes proviennent d'une banque d'images ARASAAC (portail de partage de ressources libre d'accès) et sont étudiés pour faciliter la compréhension de la lecture des jeunes handicapés.\\ \\
-L'ajout d'une image et d'un mot dans la base de données est simple. Il suffit d'ajouter l'image que l'on veut dans le dossier puis de recharger ce dernier en ouvrant Microsoft Access, qui s'ouvre directement sur la bonne page. Il n'est donc pas nécessaire de savoir utiliser Microsoft Access. +L'ajout d'une image et d'un mot dans la base de données est simple. Il suffit d'ajouter l'image que l'on veut dans le dossier puis de recharger ce dernier en ouvrant Microsoft Access, qui s'ouvre directement sur la bonne page. Il n'est donc pas nécessaire de savoir utiliser Microsoft Access. \\ 
-{{ :intranet:projet1_2012_13:base_de_donnees.png?direct&400 |Chargement du dossier d'images}}+\\ 
 +{{ :base_de_donnees.png?nolink&400 |}} \\
 == 2. L'interface graphique == == 2. L'interface graphique ==
 \\ \\
-{{ :intranet:projet1_2012_13:tradu.png?direct&600 |Traduction d'une phrase}} \\+{{ :traduction.png?nolink&650 |}} \\
 A partir de l'interface, l'utilisateur se connecte à la base de données. Il peut ensuite taper un texte dans la zone supérieure, en coller un ou bien ouvrir un fichier .txt . Il suffit ensuite de cliquer sur "traduire" et le tour est joué : les images correspondant à la traduction du texte s'affichent dans la zone inférieure. \\ A partir de l'interface, l'utilisateur se connecte à la base de données. Il peut ensuite taper un texte dans la zone supérieure, en coller un ou bien ouvrir un fichier .txt . Il suffit ensuite de cliquer sur "traduire" et le tour est joué : les images correspondant à la traduction du texte s'affichent dans la zone inférieure. \\
 La question est de savoir comment fait le logiciel pour effectuer la traduction. En fait, il analyse le texte qui a été tapé comme une chaîne de caractères et, à chaque mot rencontré, il se réfère, via la connexion, à la base de données. Il affiche ensuite les images ainsi récupérées. Chaque mot n'étant pas répertorié sous toutes ses formes, les variations linguistiques ne sont pas prises en compte. La question est de savoir comment fait le logiciel pour effectuer la traduction. En fait, il analyse le texte qui a été tapé comme une chaîne de caractères et, à chaque mot rencontré, il se réfère, via la connexion, à la base de données. Il affiche ensuite les images ainsi récupérées. Chaque mot n'étant pas répertorié sous toutes ses formes, les variations linguistiques ne sont pas prises en compte.
Ligne 51: Ligne 54:
 === III) Améliorations possibles === === III) Améliorations possibles ===
 Différentes améliorations du logiciel sont possibles Différentes améliorations du logiciel sont possibles
-{{ :intranet:projet1_2012_13:prefixe2.png?direct&200|Fonction préfixe}}+{{ :prefixe.png?nolink&200|}}
 \\ \\ \\ \\
   * Lorsqu'un mot n'est pas présent dans la base de données, il est possible de créer une fonction qui chercherait un mot proche déjà existant et qui afficherait l'image correspondante, en utilisant les premières lettres du mot par exemple. \\ \\   * Lorsqu'un mot n'est pas présent dans la base de données, il est possible de créer une fonction qui chercherait un mot proche déjà existant et qui afficherait l'image correspondante, en utilisant les premières lettres du mot par exemple. \\ \\
association_d_un_traitement_de_texte_a_des_images.1371126128.txt.gz · Dernière modification: 2020/10/21 11:18 (modification externe)