Ceci est une ancienne révision du document !



Le secteur de la Santé est aujourd’hui un des plus vastes réservoirs d’emplois pour les cadres, avec de très fortes perspectives de croissance. Au terme de son cursus, l’ingénieur TIC-Santé disposera, d’une part, de bases solides en physique, informatique et sciences de l’ingénieur, et, d’autre part, de connaissances et compétences en phase avec les nouveaux métiers de la Santé. Il aura ainsi la capacité de piloter des projets ambitieux dans des secteurs innovants tels que :

  • la Robotique médicale
  • l’Imagerie médicale
  • l’Instrumentation
  • l’Informatique pour la Santé
  • les Micro et Nanosystèmes.
  • la Biosynthétique et les Biocapteurs.

Il contribuera ainsi à l’émergence de nouveaux outils de diagnostic et de pratiques thérapeutiques innovantes.
De l’avis des industriels et experts du domaine, l’ingénieur TIC-Santé répondra à une forte demande de divers secteurs :

  • Instrumentation : Création de nouveaux appareils d’analyse et de thérapie, conception de micro-systèmes intégrés hétérogènes dédiés à la Santé.
  • Hôpitaux : Développement et suivi de nouveaux instruments.
  • Industrie pharmaceutique : Développement de nouveaux processus et outils de production pour la fabrication de médicaments « intelligents ».
  • Assistance aux gestes médicaux et chirurgicaux : Amélioration de la qualité des soins grâce à la maîtrise des technologies de l’image et du virtuel (imagerie, simulation, modélisation) et à la robotique médicale.
  • Informatique de Santé : Protocoles et sécurité des données, interfaces homme-machine et simulation.