Outils pour utilisateurs

Outils du site


imagerie_medicale_3d_par_camera_ultrarapide

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
Prochaine révision Les deux révisions suivantes
imagerie_medicale_3d_par_camera_ultrarapide [2013/06/13 14:32]
dabrowski
imagerie_medicale_3d_par_camera_ultrarapide [2013/06/13 15:35]
dabrowski
Ligne 10: Ligne 10:
   * **Mélodie Spérandio :** Responsable qualité\\   * **Mélodie Spérandio :** Responsable qualité\\
   * **Brice Valentin :** Responsable technique \\    * **Brice Valentin :** Responsable technique \\ 
-__**Client:**__\\ {{:intranet:projet5_2a_2012_13:telmat.jpg?direct&70|}}+__**Client:**__\\ {{:telmat.jpg?nolink&70 |}} 
 +\\ 
 +\\
 \\ \\
 ---- ----
 ---- ----
-\\ 
-Vous trouverez [[intranet:projet5_2a_2012_13:accueil:carnet bord|ici]] notre carnet de bord.\\ 
 ---- ----
 \\ \\
-{{:intranet:projet5_2a_2012_13:camspirit.png?direct&270 |}} Pour rendre les interventions chirurgicales moins invasives, on cherche des moyens précis pour visualiser l’intérieur du corps sans l’ouvrir, mais aussi des techniques de réalité augmenté pour guider le geste du chirurgien. Actuellement, l’IRM et les scanners permettent d’obtenir de tels résultats, mais avec de nombreuses contraintes (encombrement, impossibilité d’utiliser des matériaux ferromagnétiques, exposition aux rayons X,…). On souhaite donc utiliser de l’imagerie optique couplée à de la fluorescence. Comme les tissus absorbent et diffusent la lumière, on a une baisse importante de la luminosité et l’image obtenue est floue. Pour avoir à la fois une information spatiale et une information temporelle - permettant de connaître la profondeur des différents objets- on utilise une caméra ultrarapide (son temps d’exposition de 200ps permet de voir des effets dus à la propagation de la lumière).\\+{{:camera.png?nolink&270 |}} 
 +Pour rendre les interventions chirurgicales moins invasives, on cherche des moyens précis pour visualiser l’intérieur du corps sans l’ouvrir, mais aussi des techniques de réalité augmenté pour guider le geste du chirurgien. Actuellement, l’IRM et les scanners permettent d’obtenir de tels résultats, mais avec de nombreuses contraintes (encombrement, impossibilité d’utiliser des matériaux ferromagnétiques, exposition aux rayons X,…). On souhaite donc utiliser de l’imagerie optique couplée à de la fluorescence. Comme les tissus absorbent et diffusent la lumière, on a une baisse importante de la luminosité et l’image obtenue est floue. Pour avoir à la fois une information spatiale et une information temporelle - permettant de connaître la profondeur des différents objets- on utilise une caméra ultrarapide (son temps d’exposition de 200ps permet de voir des effets dus à la propagation de la lumière).\\
  
 ---- ----
Ligne 42: Ligne 43:
 [[II. La caméra Spirit]]\\ [[II. La caméra Spirit]]\\
 [[III. Expression des besoins et Budget]]\\ [[III. Expression des besoins et Budget]]\\
-[[IV. Réponses aux besoins]]\\ +[[IV. Résultats]]\\ 
-[[V. Résultats.]]\\+
imagerie_medicale_3d_par_camera_ultrarapide.txt · Dernière modification: 2020/10/21 11:27 (modification externe)