La formation s’effectue dans un contexte international avec de nombreuses possibilités de mobilité.

Dispositifs :

  • Deux langues étrangères obligatoires dont l’Anglais.
  • Deuxième langue étrangère au choix entre Allemand, Espagnol, Chinois, Japonais.
  • Possibilité de faire une troisième langue étrangère en option parmi plus de 25 langues en association avec l'Université de Strasbourg.
  • Stage à l’étranger obligatoire, de 3 mois minimum, dans une Université ou en entreprise.
  • Possibilité d'échanges les mobilités se font en 3A
    • Chine : Wuhan Huazong University of Science and Technology (stage 1A, Projet de Fin d’Etude et double de diplôme)
    • Brésil : Brasilia (1 ou 2 semestre)
    • Canada (Québec) Montréal (1 ou 2 semestre)
    • USA Chicago Illinois Institute of Technology (1 ou 2 semestre)
  • Erasmus:
    • Allemagne : Karlsruher Institut für Technologie (1 ou 2 semestre)
    • Belgique : Liège
    • Italie : Cagliari
    • Suède : Lund
  • Cours associés au master assurés en anglais.


Un stage à l'étranger d'une durée de 3 mois minimum est obligatoire.
Voici la carte du monde situant les étudiants des différentes promotions TI-santé lors de leurs deuxième et troisième années d'étude.

Cliquez dessus pour plus de détails ! (Vous pouvez sélectionner la promotion et l'année que vous souhaitez)

Témoignage:
Claire Robinson, Télécom Physique Strasbourg, promo 2005

A la suite de ma formation ENSPS qui combinait les sciences de la vie et l’ingénierie, j’ai pu rejoindre la société ResMed, spécialiste du traitement de l’apnée du sommeil et de la ventilation, d’abord à Paris puis à Sydney. En tant que chef d’un projet impliquant toutes les entités ResMed dans le monde, j’ai l’opportunité d’utiliser les compétences acquises à l’ENSPS pour analyser le fonctionnement de notre entreprise, de nos fournisseurs et de nos clients que se soit en Asie, en Europe ou sur le continent américain. Bien que ce soit tous les jours un challenge d’être confrontée à des modes de travail, de management et de vie différents, l’expérience est vraiment enrichissante. C’est pourquoi je pense que la politique de l’ENSPS, en ce qui concerne l’ouverture internationale et les stages à l’étranger, est une excellente base pour les futurs ingénieurs qui travailleront au sein d’environnements de plus en plus multinationaux.