Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Prochaine révision
Révision précédente
miniaturisation_d_un_systeme_micro-fluidique_de_criblage_biologique [2013/06/13 14:24]
Dabrowski Alexandre créée
miniaturisation_d_un_systeme_micro-fluidique_de_criblage_biologique [2017/06/22 13:15]
Dabrowski Alexandre
Ligne 1: Ligne 1:
 =====Miniaturisation d'un système microfluidique de criblage biologique===== =====Miniaturisation d'un système microfluidique de criblage biologique=====
 +\\
 +\\ 
 +[[version_anglaise_miniaturisation_d_un_systeme_micro-fluidique_de_criblage_biologique|{{ :​drapeau-anglais.jpg?​25|}}]]
  
  
Ligne 28: Ligne 31:
  
   * **Criblage haut-débit**   * **Criblage haut-débit**
-Le criblage à haut débit est une technique utilisée pour trouver des molécules ayant des propriétés {{ :​intranet:​projet6_2012_13:​criblage.jpg?​200|}}intéressantes en testant un très grand nombre de molécules en un temps très court. Cette technique est principalement utilisée lors de la création de nouveaux médicaments ou de molécules bio-actives. Le produit à tester est injecté dans un puits en présence de nombreuses molécules avec lesquelles il est susceptible de réagir et d'un fluorophore qui va émettre un signal par fluorescence s'il est excité. Ce signal est récupéré par des photodétecteurs et analysé grâce à un programme Labview. L'​intensité de la lumière émise permet de quantifier l'​efficacité et la nature de la réaction. Le système utilisé est un système microfluidique,​ c'​est-à-dire que les quantités de liquide manipulées sont de l'​ordre du microlitre, ce qui permet d'​améliorer l'​automatisation et la rentabilité.+Le criblage à haut débit est une technique utilisée pour trouver des molécules ayant des propriétés {{ :​criblage.jpg?​nolink&200|}}intéressantes en testant un très grand nombre de molécules en un temps très court. Cette technique est principalement utilisée lors de la création de nouveaux médicaments ou de molécules bio-actives. Le produit à tester est injecté dans un puits en présence de nombreuses molécules avec lesquelles il est susceptible de réagir et d'un fluorophore qui va émettre un signal par fluorescence s'il est excité. Ce signal est récupéré par des photodétecteurs et analysé grâce à un programme Labview. L'​intensité de la lumière émise permet de quantifier l'​efficacité et la nature de la réaction. Le système utilisé est un système microfluidique,​ c'​est-à-dire que les quantités de liquide manipulées sont de l'​ordre du microlitre, ce qui permet d'​améliorer l'​automatisation et la rentabilité.
  
  
   * **Fluorescence**   * **Fluorescence**
 Un fluorophore est une molécule qui, lorsqu'​elle est excitée par absorption de photons, peut émettre de la lumière. Lors de la désexcitation,​ la molécule perd tout d'​abord de l’énergie par vibration et rotation avant de passer à l'​état fondamental. L'​énergie d'​absorption n'est donc pas la même que l'​énergie d'​émission,​ comme on peut le voir sur le graphe ci-contre. C'est pourquoi la longueur d'onde d'​absorption n'est pas la même que celle d’émission. On a utilisé pendant le projet de la sulforhodamine qui absorbe à 565nm (dans le vert) et qui émet de la lumière orange, à 585nm. Un fluorophore est une molécule qui, lorsqu'​elle est excitée par absorption de photons, peut émettre de la lumière. Lors de la désexcitation,​ la molécule perd tout d'​abord de l’énergie par vibration et rotation avant de passer à l'​état fondamental. L'​énergie d'​absorption n'est donc pas la même que l'​énergie d'​émission,​ comme on peut le voir sur le graphe ci-contre. C'est pourquoi la longueur d'onde d'​absorption n'est pas la même que celle d’émission. On a utilisé pendant le projet de la sulforhodamine qui absorbe à 565nm (dans le vert) et qui émet de la lumière orange, à 585nm.
-{{ :​intranet:​projet6_2012_13:​fluo.jpg?​200 |}}+{{ :fluo.jpg?nolink&200 |}} 
  
   * **Objectifs**   * **Objectifs**
 Voici le système présent à l'​école sur lequel nous avons travaillé :  ​ Voici le système présent à l'​école sur lequel nous avons travaillé :  ​
-{{ :intranet:​projet6_2012_13:​systeme2.jpg|}}+{{ :systeme_6.jpg?nolink|}}
  
 Les objectifs du projet sont :  Les objectifs du projet sont : 
Ligne 49: Ligne 53:
 ==II. Présentation du système actuel== ==II. Présentation du système actuel==
 \\ \\
-{{ :​intranet:​projet6_2012_13:​syst_actuel.jpg?​300 |}}+{{ :​syst_actuel.jpg?​nolink&​500 ​|}}
 \\ \\
     * **Le système d'​excitation et le système d'​acquisition:​**     * **Le système d'​excitation et le système d'​acquisition:​**
Ligne 56: Ligne 60:
 \\ \\
 \\ \\
-**L’alimentation de la diode: **{{ :​intranet:​projet6_2012_13:​montage_source_courant_en_18_03.jpg?​300|}}\\+**L’alimentation de la diode: **{{ :​montage_source_courant_en_18_03.jpg?​nolink&300|}}\\
 \\ \\
 Un montage à source de courant permet de fournir 200mA à la diode. Ce montage est constitué d’un transistor et de résistances de 27 Ω, il est alimenté par la carte d’acquisition (5V). La diode est alimentée en tension par un GBF qui génère un créneau d’amplitude variant entre 1,9V et 2,2V. On utilise aussi la sortie SYNC du GBF pour effectuer la détection synchrone. Un montage à source de courant permet de fournir 200mA à la diode. Ce montage est constitué d’un transistor et de résistances de 27 Ω, il est alimenté par la carte d’acquisition (5V). La diode est alimentée en tension par un GBF qui génère un créneau d’amplitude variant entre 1,9V et 2,2V. On utilise aussi la sortie SYNC du GBF pour effectuer la détection synchrone.
Ligne 62: Ligne 66:
 \\ \\
 \\ \\
-**Fixation de la diode: **{{:intranet:​projet6_2012_13:​diode.png?200 |}}+**Fixation de la diode: **{{:diode_6.png?nolink&200 |}}
 \\ \\
 \\ \\
Ligne 77: Ligne 81:
  
     * **Le programme LabVIEW:**     * **Le programme LabVIEW:**
-{{ :​intranet:​projet6_2012_13:​logo_labview.jpg?​100|}}+{{ :​logo_labview.jpg?​nolink&100|}}
 \\  Un des objectifs du projet était de créer un programme capable d'​interpréter les informations fournis par les photodétecteurs. Nous avons donc fait un programme LabVIEW qui reçoit le signal des photodétecteurs ainsi que la sortie synchrone du GBF. Cette dernière nous permet de mettre en place la méthode de détection synchrone et par conséquent de s'​affranchir du bruit et d'​accéder facilement à l'​information importante : l'​intensité de la fluorescence. \\  Un des objectifs du projet était de créer un programme capable d'​interpréter les informations fournis par les photodétecteurs. Nous avons donc fait un programme LabVIEW qui reçoit le signal des photodétecteurs ainsi que la sortie synchrone du GBF. Cette dernière nous permet de mettre en place la méthode de détection synchrone et par conséquent de s'​affranchir du bruit et d'​accéder facilement à l'​information importante : l'​intensité de la fluorescence.
 \\ \\  \\ \\ 
-{{ :intranet:​projet6_2012_13:​sans_titre2.jpg?500 |}} +{{ :montage_labview.jpg?nolink&500 |}} 
-                      Diagramme de notre programme LabVIEW+                         ​Diagramme de notre programme LabVIEW
 \\ \\ \\ \\
-{{ :intranet:​projet6_2012_13:​sans_titre1.jpg? 500 |}}+{{ :resultats_6.jpg?nolink&500 |}}
                           Interface utilisateur (face-avant)                           Interface utilisateur (face-avant)
                               ​                               ​
Ligne 100: Ligne 104:
 Pour conclure, ce projet nous a beaucoup apporté, que ce soit sur le plan de l’apprentissage d’un nouveau logiciel ou de la gestion de projet. Nous avons été confrontés à plusieurs problèmes, mais nous a poussés à nous réorganiser afin de mener à bien le projet. Ces difficultés nous ont appris beaucoup sur la gestion du temps de notre projet. Celui-ci nous a également permis de travailler en groupe, ce qui a été très enrichissant. Pour conclure, ce projet nous a beaucoup apporté, que ce soit sur le plan de l’apprentissage d’un nouveau logiciel ou de la gestion de projet. Nous avons été confrontés à plusieurs problèmes, mais nous a poussés à nous réorganiser afin de mener à bien le projet. Ces difficultés nous ont appris beaucoup sur la gestion du temps de notre projet. Celui-ci nous a également permis de travailler en groupe, ce qui a été très enrichissant.
  
-{{ :intranet:​projet6_2012_13:​image_1.jpg?200 |}}+{{ :conclusion_6.jpg?nolink&200 |}}