Outils pour utilisateurs

Outils du site


projets_ingenieurs_promo_2014:projet1:iii._recalage_manuel

II. Recalage manuel




Les transformations 2D (rotation et translation) s’effectuent sur les coupes histologiques.

1. Rotation 2D


Cette fonction effectue une rotation par rapport au centre de l'image.


2. Translation 2D


Cette fonction permet d'effectuer une translation suivant l'axe horizontal et vertical.

3. Rotation 3D


La rotation 3D consiste à effectuer une rotation de l’image IRM en modifiant les données en chaque voxel du volume.
Remarque : le « voxel » est au volume ce que le « pixel » est à la surface.

Deux techniques de rotation 3D existent:
ou bien on effectue une rotation à partir des matrices de base
ou bien on effectue une rotation à partir de 3 points sélectionnés dans l'espace

- à partir des matrices de base:

Afin d’effectuer une rotation, on choisit un axe (x, y ou z) puis l’angle que l’on fait varier avec un curseur. La rotation se fait selon un axe donné. Cette technique ne sert qu’à améliorer la qualité du recalage manuel en y allant à « petit pas ». Néanmoins, elle n’est pas intéressante pour un recalage manuel complet car elle requiert des temps de calcul trop importants. Nous avons donc développé une technique bien plus intéressante permettant d’éviter d’avoir à réajuster l'image petit à petit.

- à partir de 3 points sélectionnés dans l'espace:

On cherche à construire la matrice de rotation permettant de passer de la base d’origine à la base d’un plan définit par 3 points non alignés dans l’espace.

D'abord, on calcule des coefficients de l’équation cartésienne d’un plan dans lequel sont inscrits 3 points sélectionnés.
Puis, on construit la matrice de rotation: matrice de passage de la base initiale à une base finale associée au plan.




Les deux techniques précédentes nécessitent de recalculer toutes les données se trouvant dans le cube. Afin de ne pas avoir à effectuer une rotation de notre cube de données une technique bien plus intéressante a été mise en place et implémentée dans le cas du recalage semi-automatique.



Introduction
I. Aspect Logiciel
II. Recalage manuel
III. Recalage semi-automatique
IV. Vérification de la mise en correspondance
Conclusion

projets_ingenieurs_promo_2014/projet1/iii._recalage_manuel.txt · Dernière modification: 2020/10/21 11:27 (modification externe)